PAVIN

Pour moi, ce thème est un choix qui s’impose. Le volcan est là. Lieu magique du désir, de la rencontre extatique. C’est l’histoire au présent, l’émergence du fond à la surface, comme la peinture. C’est l’action à l’état brut. L’acte de peindre encore et encore. Le lieu du commencement ; circulaire, profond, vertigineux.

Le Pavin est le lieu du transport inépuisable, vertical, du souffle de la terre, métaphore de la peinture elle-même.