Biographie

Marie-Claire Pinardel

PASSION PEINTURE, AU FIL DES TOILES Ici, j’amorce l’élan du regard sur le mode de l’excès, avec un foisonnement de couleurs saturées, touches, signes sédimentés dans la matière picturale (huile) comme une offrande à nos capacités sensibles, un festin pour l’oeil. Là, dans ce tournoiement, je perds pied pour inventer ce qui m’enchante. Les illuminations enfouies remontent à la surface du visible, prennent corps et révèlent ce qui a du sens. Avec la peinture, je fais l’expérience de l’engagement, en toute liberté, dans le silence. Au contact de la peinture, le présent s’épaissit de lumière. Suspends l’équilibre dans l’instant qui éclate, intensément !

L’élaboration picturale peut se construire directement sur le support ou passer par le stade des « petits papiers ». Ces derniers peuvent être autonomes ou faire partie de ce fond que je nomme « promesses des toiles », et les promesses ne sont pas toujours tenues même si l’intention est forte. Je ne travaille pas « sur le motif »car pour moi ce sont toutes les stratégies d’imprégnation que je privilégie. Pécris également très souvent, en lien étroit avec ma pratique, d’une écriture « décharge », sans travail formel et sans repentir.

Cest un face à face qui se libère de l’impact du regard immédiat pour aller puiser ensuite dans le souvenir du choc singulier qui m’habite. L’actualisation dans la peinture est différée et le temps devient un champ d’expériences, un outil. Cest un espace de liberté, un engagement absolu dans le sillage obsédant du mystère, l’éblouissement merveilleux de la lumière, la danse des couleurs et l’étrangeté si familière, du rêve. La peinture est pour moi au ceur du sens. Elle est d’une légèreté fondamentale, d’une futilité primordiale et essentielle ; l’antre où je nourris l’excès, le lieu du lien avec la vie. L’immense solitude de sa fabrique en fait une incroyable proposition à l’altérité.

Ils parlent de moi

revue de Presse